Rénovation : Pose de parquet

parquet poséPréparer la pose de parquet

Prenez le temps de bien soigner les étapes préliminaires : c’est à ce prix que vous éviterez de nombreuses déconvenues.

Choisir le sens de pose du parquet

Traditionnellement les lames sont posées perpendiculairement à la paroi de la pièce qui présente la plus grande surface d’éclairage naturel. Cela permet d’éviter que les joints entre les lames ne soient soulignés par une ombre disgracieuse. Une autre école conseille de poser les lames parallèlement à la plus grande longueur de la pièce, ce qui n’est pas toujours compatible avec la règle précédente.

À l’anglaise

À la française

Coupe de pierre

Bâtons rompus

Bâtons rompus doubles

Pointe de Hongrie

Échelle

Fougères

Les fournisseurs responsables contrôlent la provenance de leurs bois. Si, comme eux, vous ne voulez pas devenir les acteurs de la déforestation, n’achetez que des parquets certifiés PEFC qui est le  Programme de reconnaissance des certifications forestières. Le label PEFC garantit que chaque forêt certifiée est réellement gérée de manière à « maintenir la diversité biologique, la productivité, la capacité de régénération, la vitalité et la capacité à satisfaire, actuellement et pour le futur, les fonctions écologiques, économiques et sociales pertinentes, aux niveaux local, national et mondial et qu’elles ne causent pas de préjudice aux autres écosystèmes ».

Les points à respecter avant la pose Le respect de quelques règles vous permettra d’éviter la plupart des désordres qui peuvent apparaître sur un parquet à la suite de sa pose.

48 heures C’est le temps de repos que vous devez laisser aux lames (dans leur emballage) pour s’acclimater à la température et au taux d’humidité du local.

Entre 15 et 20 °C C’est la température ambiante à laquelle vous pouvez poser votre parquet. S’il s’agit d’un plancher chauffant basse température, un préchauffage est nécessaire. Entre 40 et 65 % Il s’agit de l’humidité relative de l’air de la pièce dans laquelle vous pouvez poser votre parquet. Cela signifie que tout autre travail engendrant de l’humidité tel que la pose de carrelage, le plâtrage des murs ou des plafonds, doit être soigneusement évité. 10 % C’est les pertes estimées à cause des coupes pour une pose de parquet droit (à la française, coupe de pierre, etc.). Comptez 15 % pour une pose en diagonale et 20 % pour une pose en chevron. Pensez donc à majorer vos commandes en conséquence. 5 à 8 mm C’est la largeur du joint périphérique que vous devez conserver entre le parquet et tous les obstacles tels que murs, escalier, poteau… Il permet au parquet de se dilater librement sans risque de se déformer.

+/- 2 mm C’est la tolérance de planéité que vous devez constater en appliquant une règle de 2 m sur votre sol (dans le cas contraire un ragréage. peut s’imposer). 3 % C’est le taux d’humidité maximum du support. Sans quoi de nombreux désordres peuvent apparaître. Une chape neuve doit être parfaitement sèche : comptez 15 jours de séchage par centimètre d’épaisseur. Et si vous souhaitez en savoir plus je vous invite à contacter des professionnels architectes d’intérieur.

Et pour boucler cette notule du 16/06/2016  meditons ensemble cette bribe de pensée :

« En effet, vivre à Paris dans un appartement sans parquet, c’est comme séjourner en Amazonie sans avoir jamais vu la forêt, ce qui arrivera peut-être bien un jour, me direz-vous. »

Jérôme Attal

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s